IE Warning
Votre navigateur doit être mis à jour !

Ce site utilise les dernières technologies web et nécessite un navigateur rapide et mis à jour.
Essayez Firefox ou Google Chrome!




Acheter des billets

Partager :

MADAME

Du 3 novembre au 20 décembre 2015
1ers au 1ères : -50% du 3 au 8 novembre


de & mise en scène Rémi De Vos

avec Catherine Jacob

décors Othello Vilgard
coiffure Cécile Kretschmar
lumières Joël Hourbeigt

    Photos : Dunnara Meas
    Pour toute demande de photos, contacter dunnarameas@gmail.com

  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
  • (Photo libre de droit)
  • (© Dunnara Meas)
  • (© Dunnara Meas)
La pièce

MADAME, c’est une femme qui a connu trois guerres et qui s’en serait bien passée.
MADAME, c’est une femme qui a connu beaucoup d’hommes et qui sait de quoi elle parle.
MADAME est une mauvaise mère, mauvaise fille, mauvaise épouse et elle ne s’en cache pas.
MADAME parle une langue morte pour se souvenir de ce qui a disparu.
MADAME, elle a tout à fait mauvais genre. Elle n’a jamais pu rentrer dans le rang.

De la première guerre mondiale à la guerre d’Algérie, MADAME a connu beaucoup de choses qu’elle nous dévoile aujourd’hui. De la "Der des Der" à la "guerre sans nom", ça fait quand même pas mal de choses à raconter. Et en langue verte, s’il vous plait !

L'auteur

Rémi De Vos écrit des pièces de théâtre depuis une vingtaine d’années. (Débrayage, Occident, Alpenstock, Jusqu’à ce que la mort nous sépare, le Ravissement d’Adèle, Cassé...). Ses pièces sont régulièrement jouées en France et à l’étranger. Il est traduit en quinze langues. Toutes ses pièces sont publiées aux Editions Actes Sud-Papiers. Il est auteur associé au Centre dramatique national du Nord – Pas-de-Calais, théâtre de Lille, et au Centre dramatique national d’Auvergne, à Montluçon.

Catherine Jacob est magnifique de truculence et de dédain, de mélancolie et de dégoût, dans ce brillant monologue sur cinquante ans de vie française qui semble avoir été écrit pour elle. Leçon d'histoire, leçon de vie, d'amour et de solitude. La comédienne en chignon crêpé très années 50-60, en robe de lamé noir d'entraîneuse d'autrefois, finit par passer de drôlerie gouailleuse en tragédie. Celle qui se décrète mauvaise fille, mauvaise épouse, mauvaise mère, est avant tout merveilleuse actrice. - Télérama


Catherine Jacob donne intelligemment chair au personnage, prenant son temps pour feuilleter les nombreuses pages d’une existence dense, hors du commun, en marge, alliant admirablement profondeur et truculence. Nous balade avec autant d’humanité, de vérité, dans la petite et la grande histoire. Tout n’est que subtilité dans le travail proposé ici. Bravo. - Fous de théâtre


Superbe texte, langue verte et acide. Cet argot là c’est de la poésie qui permet de dire le pire et le cru sans détour mais avec une classe folle, celle de l’aristocratie ouvrière des faubourgs parisiens. Une gouaille de trottin canaille, d’horizontale de claque huppé... C’est une langue d’une liberté folle, absolue, qui ne peut être que la langue de Madame, l’expression de sa liberté canaille, de son affranchissement des conventions et des règles. Rémi de Vos signe ce texte débridé, franc du collier et drôlement tragique où le rire fuse avant de se figer devant l’horreur de ce qui est dénoncé…
Madame, c’est Catherine Jacob. Remarquable, bouleversante, drôle dans ce rôle, toujours en demi-teinte, ne forçant jamais le trait... Catherine Jacob doucement tire ainsi le fil de cette vie, de cette histoire confrontée à l’Histoire, et l’emmène vers une gravité qui soudain vous arrache. - Un fauteuil pour l'orchestre


Horaires :
Du 3 novembre au 20 décembre 2015
> 19h du mardi au vendredi et le dimanche
> le samedi à 16h


Prix des places :
> 1ère catégorie : 32 €
> 2ème catégorie : 25 €
> 3ème catégorie : 17 €

> 10€ pour les moins de 26 ans (du mardi au jeudi, 1h avant le spectacle selon les disponibilités)