IE Warning
Votre navigateur doit être mis à jour !

Ce site utilise les dernières technologies web et nécessite un navigateur rapide et mis à jour.
Essayez Firefox ou Google Chrome!


Acheter des billets

Partager :

Les larmes amères de Petra von Kant

à partir du 12 FÉVRIER 2015


de Rainer Werner Fassbinder

mise en scène Thierry de Peretti
assisté de Benjamin Charlery

avec
Valeria Bruni Tedeschi
Zoé Schellenberg
Kate Moran
Lolita Chammah
Sigrid Bouaziz
Marisa Borini ou Nadine Darmon

décors Rudy Sabounghi
costumes Caroline de Vivaise
lumières Jean-Luc Chamonat
son Sylvain Jacques

  • (Photo libre de droit)
  • (Photo libre de droit)
  • (© Huma ROSENTALSKI)
  • (© Huma ROSENTALSKI)
  • (© Huma ROSENTALSKI)
  • (© Huma ROSENTALSKI)
  • (© Huma ROSENTALSKI)
  • (© Huma ROSENTALSKI)

Pour toute demande de photos,
contacter Huma ROSENTALSKI

Styliste de mode très réputée, Petra von Kant vit une vie de femme libre et indépendante, assistée de Marlène, à la fois secrétaire, dessinatrice, bonne à tout faire entièrement soumise. Petra tombe amoureuse de Karine, une jeune prolétaire dont elle décide de faire son mannequin vedette mais, sous l’emprise de la passion, va vite basculer dans une dépendance destructrice.

Les larmes amères de Petra von Kant » est une pièce de crise, la crise que traversent tous les personnages mais aussi la crise de l’époque, l’Allemagne des années 1970. A travers le portrait d’un groupe féminin d’aujourd’hui, il s’agit de montrer la violence qui traverse les rapports intimes, sexuels, politiques, la cruauté des rapports maître-esclave. Un registre à la fois ultra réaliste et ultra théâtral, à la jonction de la fiction et du documentaire… quelque chose d’instantané, de direct.

Thierry de Peretti

Rainer Werner Fassbinder

Rainer Werner Fassbinder naît le 31 mai 1945 dans une famille bourgeoise d’un père médecin et d’une mère traductrice. Après le divorce de ses parents il est élevé par sa mère. Il interrompt ses études avant le baccalauréat et exerce différents métiers. Journaliste à la Süddeutshe Zeitung, il tourne son premier court métrage en 1965 intitulé Le clochard.
Deux ans plus tard, il intègre une troupe de théâtre expérimental, Action Theater au sein de laquelle il met en scène, joue et adapte des pièces d’esprit contestataire. Puis, il fonde l'Anti Teater qui poursuit une politique radicale et provocante. Dès 1969, il réalise des adaptations cinématographiques de ses propres pièces de théâtre et s'oriente vers la télévision. Il réalise Le Bouc d'après l'une de ses pièces qui connaît un vif succès et remporte de nombreux prix.

Les années 1969-1976 représentent la période la plus prolifique de Fassbinder. Une carrière théâtrale de premier rang (avec des mises en scène à Munich, Brême, Bochum, Nuremberg, Berlin, Hambourg et Francfort, où il dirige pendant deux ans le Theater am Turm), n’est que la toile de fond d’une intense production de films, de téléfilms, d’adaptations, de dramatiques radio.

Dès 1976, Fassbinder est devenu une star internationale. Il obtient des prix dans les principaux festivals de cinéma, des rétrospectives de ses films sont présentées à Paris, New York, Los Angeles.
En 1976, il fera parler de lui avec sa pièce L’Ordure, la ville et la mort. Il sera condamné par la critique comme « fasciste de gauche ».

De 1978 à 1982, il tourna des films qui connurent le succès : Le Mariage de Maria Braun en 1978, Lola, une femme allemande en 1981 et Le Secret de Veronika Voss en 1982 qui obtint l’Ours d’or au festival de Berlin. Dans la même période, il réalisa pour la télévision une œuvre spectaculaire de quatorze épisodes Berlin Alexanderplatz.

En l'espace de treize années, il sera l'auteur d'une quarantaine de films pour la télévision et le cinéma.

Engagé du côté des opprimés et des laissés pour compte, il meurt d’une overdose à l’âge de trente sept ans le 10 juin 1982 à Munich.

A venir...

Représentations / Horaires :
À partir du 12 février 2015
> 21h du mardi au samedi
> 16h le dimanche

Prix des places :
> 1ère catégorie : 44€
> 2ème catégorie : 32€
> 3ème catégorie : 17€
> 10€ pour les moins de 26 ans (du mardi au jeudi, 1h avant le spectacle selon les disponibilités)